Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Cabinet Marchal, Agence immobilière NICE 06000

L’assurance décès, invalidité, incapacité

Publiée le 27/11/2012

L’assurance décès, invalidité, incapacité


L’achat d’un bien immobilier est une étape importante dans la vie. C’est l’occasion de trouver un logement qui vous correspond vraiment. En achetant, on fait le choix de s’intégrer dans un environnement stable, on laisse donc la chance aux enfants de se « construire » sereinement. Ils tissent des réseaux d’amis, la famille « s’enracine », ce sont de vrais points de repères. De plus, acheter est une sécurité pour l’avenir, vous disposez d’un patrimoine à transmettre, ce qui est un bon coup de pouce dans la vie.



L’assurance est la protection principale pour vous et votre famille, mais elle protège aussi la banque. C’est l’assurance qui préserve vos chances de conserver votre patrimoine en cas de perte brutale de revenus. Cela évite par exemple, de transmettre la dette à vos héritiers en cas de décès.


Cette assurance n’est pas une obligation légale, mais elle est fortement recommandée. C’est une condition posée par la plupart des banques lorsque l’on souscrit à un prêt immobilier.

Dans la plupart des cas, pour souscrire à cette assurance, il faut être âgé de moins de 60 ans à la date de souscription de prêt et avoir moins de 70 ans au remboursement définitif du crédit. Pour les personnes de plus de 60 ans qui souhaitent emprunter, une assurance « Sénior » est prévue à cet effet.



L’assurance décès / invalidité / incapacité recouvre 4 types de garanties :

- Le décès ;

- L’invalidité absolue et définitive, qui vous rend incapable d’exercer toute activité rémunérée

- L’incapacité temporaire de travail (constatée médicalement)

- L’invalidité permanente totale ou partielle (supérieur ou égale à 33% selon les critères définis par expertise médicale)


En cas de décès, ou de perte totale de et irréversible d’autonomie, cet assurance permet de rembourser le capital restant dû.



 

 

Avant de signer tout contrat, demandez systématiquement à l’assureur un exemplaire des conditions générales et des conditions particulières de celui-ci. Lisez attentivement l’ensemble des clauses, en particulier celles liées à la définition exacte donnée à la notion d’incapacité de travail, qui est la principale source de litige en cas de sinistre.



Notre actualité